Cellulose

Partagez ce contenu à vos amis:

Les jeunes chaumes de bambou sont riches en cellulose

Bambou cellulose
Chaumes de bambou verts

La cellulose est la molécule organique la plus abondante sur la terre. C’est un homo-polymère naturel qui est le principal constituant de la paroi cellulaire de nombreux végétaux, avec une teneur variant de 15% à 99%.

Il y a 3 classes de celluloses. L’alpha-cellulose est celle qui a le plus grand degré de polymérisation et qui est la plus stable. Les deux autres classes de cellulose, ou « hémicelluloses » sont la cellulose beta et la cellulose gamma.

En général, le bambou contient de 60 à 70% d’holocellulose (cellulose+hémicelluloses) dont 40% à 50% d’α-cellulose, ce qui est comparable aux teneurs en α-cellulose rapportées des résineux (40–52%) et des feuillus (38–56%). Ces teneurs peuvent varier en fonction de l’espèce et de l’âge, comme en témoigne le tableau suivant. (Liese, W., 1987; Hurter, R. W., 1997 ; Nayak et al., 2016).

EspèceHolocellulose (%)Alpha-cellulose (%)Lignine (%)Cendre (%)
P. pubescens68.6–73.846.08–47.921.26–23.951.26–1.95
Gigantochloa levis85.0833.8026.501.29
Dendrocalamus asper61.9–75.218.5–29.01.7–5.6
G. levis63.5–67.236.2–42.523.3–26.61.4–1.9
Bambusa vulgaris67.8–69.6

37.9–43.222.7–23.91.8–2.1

La cellulose est utilisée dans différents secteurs : papeterie, produits textiles, isolation, et produits divers utilisés en industrie agroalimentaire et pharmaceutique (Voir partie 3) (INRS, 2011).

Le marché des pâtes à papier en France

D’après l’Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses, la France a produit 1 613 000  tonnes de pâtes à papier en 2018, en a importé 1 991 000 tonnes et en a exporté 414 000 tonnes.

La France a donc importé plus de la moitié des pâtes à papier consommées sur son territoire en 2018.

A l’heure actuelle, les 7 usines de production de celluloses et pâtes à papier à partir de bois présentes sur le territoire français utilisent essentiellement du bois de résineux et/ou du bois de feuillus.

Or, il faut:

  • 4.8 tonnes de bois pour faire 1 tonne de pâte à papier de résineux
  • 4 tonnes de bois pour faire 1 tonne de pâte à papier de feuillus mélangés

(Fibre Excellence, 2019)

Avec le bambou, il faudrait seulement 2 tonnes de matière première pour produire 1 tonne de cellulose.

Face à une importation aussi importante, la possibilité de développer une filière bambou de production de cellulose doit être étudiée.

Quelles sont les utilisations de la cellulose ?

Les produits à base de fibres de cellulose sont:

  • Les papiers – cartons
    Papiers cellulose
    Papiers empilés
    • papier à usage graphique : papier journal, d’impression ou d’écriture
    • papier d’emballage : cartons plats, papier ondulé
    • papiers industriels ou spéciaux : papier à usage fiduciaire, papier à usage
      graphique, papier à cigarette, abrasif, papier filtre, etc.
  • Les papiers d’hygiène ou pour produits à usage unique pour la santé, l’hygiène et
    l’essuyage :
    T-shirt en fibre de bambou
    T-shirt faits à partir de fibre de bambou
    • Papier crêpé
    • Ouate de cellulose
    • Papier mousseline
  • Les produits textiles contenant des fibres de cellulose, d’acétate de cellulose, de viscose, de lyocell, de modal, etc.
  • Les produits à base de fibres ciment en remplacement de l’amiante : plaques
    ondulées, ardoises, tuyaux, canalisa tions, etc.
  • Les matériaux de friction (freins), les nappes tramées pour pneumatiques.
    ouate
    Ouate de cellulose
  • Des produits divers utilisés en industrie agroalimentaire, comme les boyaux artificiels pour la charcuterie, des additifs alimentaires (agents de texture).
  • Les produits d’isolation thermique et phonique à base de ouate de cellulose fabriquée à partir de papier recyclé. Ils sont également utilisés pour leur résistance au feu, à la vermine et aux moisissures.
  • Les films pour pellicules photographiques.
    (INRS, 2011)

Références bibliographiques:

Fibre Excellence (2019) Fibre Excellence Saint-Gaudens [En ligne] Consulté le 19/11/2019 

Hurter, R. W. (1997). Nonwood plant fiber characteristics. Agricultural Residues, 1, 1-4. [En ligne] Consulté le 21/07/2019. 

INRS (2011) Fibres de cellulose. Fiche toxicologique n°282. [En ligne] Consulté le 04/04/2019. 

Liese, W. (1987). Research on bamboo. Wood Science and Technology, 21(3), 189-209. [En ligne] Consulté le 21/07/2019. 

Nayak, L., & Mishra, S. P. (2016). Prospect of bamboo as a renewable textile fiber, historical overview, labeling, controversies and regulation. Fashion and Textiles3(1), 2. En ligne] Consulté le 21/07/2019. 

Van Der Lugt, P. (2017). Booming Bamboo: The (re) discovery of a Sustainable Material with Endless Possibilities. Materia Exhibitions BV


Partagez ce contenu à vos amis: