Partagez ce contenu à vos amis:

Auteur: Mathieu Gilard

Avant de planter votre bambou, il est important de savoir quel type de sol (et terre) est le plus approprié pour celui-ci. Sur un type de sol aux caractéristiques physiques et/ou chimiques inadaptées, votre bambou pourrait avoir du mal à pousser ou même mourir.

Il y a plus de 1300 espèces de bambou identifiées. Certaines variations peuvent donc apparaître d’une espèce à l’autre. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux types de sol et de terre les plus et les moins appropriés au bambou d’une manière globale.

Pour commencer, nous allons voir quels sont les types de sol à éviter pour le bambou. Nous verrons ensuite les caractéristiques du sol idéal pour celui-ci. 

Sachez également que si vous avez déjà planté un bambou, qu’il ne pousse pas et que vous vous demandez si c’est à cause du type de terre, j’ai fait un article complet sur les raisons pouvant expliquer qu’un bambou ne pousse pas. Rendez-vous ici pour le consulter.

Réponse en résumé – Quel type de sol (et terre) pour le bambou ?

Le bambou pousse bien dans des sols drainants et riches en limon, avec un pH entre 6,5 et 7, une forte teneur en matière organique, et une profondeur de terre entre 30 et 50 cm. En revanche, le bambou ne se développe pas dans une terre hydromorphe et dans les sols avec une salinité élevée.

Hydromorphie bambou
Bambou Phyllostachys edulis en conditions hydromorphes ayant jaunit jusqu'à se déssecher

Le bambou n’est pas une plante aquatique, ce n’est pas un roseau ! Il ne supporte pas l’excès d’eau prolongé, en particulier en hiver. En effet, l’hydromorphie provoque l’asphyxie des rhizomes et des racines du bambou et les fait pourrir.

Nous en avons fait l’expérience avec mon père sur une plantation de bambou de l’espèce Phyllostachys edulis. Une partie du champ sur lequel nous avions planté les jeunes plantes de bambou Moso était hydromorphe. Nous avions planté ces plants de bambou ayant entre 18 et 24 mois le 15 juin 2019. L’hiver de la même année a été un des hivers les plus pluvieux connus jusqu’à présent. La terre sur une partie de la parcelle est restée gorgée d’eau pendant plusieurs semaines, entraînant la mort des jeunes plants de bambou.

Évitez donc au maximum les sols connaissant une période d’excès d’eau de plus de 5 jours consécutifs. Les sols trop argileux qui sont plus sensibles à l’hydromorphie sont donc souvent à éviter. Préférez les sols bien drainants, quitte à devoir les arroser plus régulièrement.

Les terres salines: Un type de terre à éviter pour le bambou

Terre avec traces de sel - A éviter pour le bambou
Terre avec traces de sel - A éviter pour le bambou

a. L’effet du sel sur les plantes d’une manière générale

D’une manière générale, les plantes ne supportent pas les terres avec une forte salinité.

Le sol contient des sels minéraux et autres éléments dissous dans l’eau. L’eau se déplace toujours d’un milieu peu concentré en sels minéraux vers un milieu plus concentré pour rétablir l’équilibre.

Or, lorsque la plante transpire (perte d’eau par les feuilles), la concentration en sels minéraux devient plus importante dans les cellules de la plante que dans le sol. Les sels solubles concernés sont les chlorures, carbonates, sulfates de sodium, magnésium et calcium. L’eau contenue dans le sol circule donc vers les cellules de la plante. Ce processus est essentiel à la circulation de la sève brute dans le xylème des plantes.

Or, dans un sol avec une forte concentration en sels minéraux (supérieure à celle des cellules de la plante), l’eau ne circule pas vers la plante en cas de perte d’eau. Ou même pire, de l’eau peu circuler de la plante vers le sol !

On considère qu’un sol est salin si la concentration dépasse 1% dans les 20 cm supérieurs du sol. Ceci va entraîner un dessèchement de la plante qui va alors mourir. Il s’agit donc d’un très mauvais type de terre pour le bambou.

b. Le bambou ne pousse pas sur un type de terre salin

Ainsi, comme beaucoup d’autres plantes, le bambou ne tolère pas les sols salins.

Par exemple, une étude menée par Anusha Pulavarty & Bijaya Ketan Sarangi a été réalisée pour évaluer les performances de 3 espèces de bambou face au stress causé par le sel :

  • Dendrocalamus strictus
  • Dendrocalamus longispathus
  • Bambusa bambos

Après 14 jours de traitement avec 100 mmol/litres de chlorure de sodium NaCl (soit 0,06 grammes/litre = 0,006% NaCl/litre), les dommages ont été importants:

Pourcentage de réduction de:

D. strictus

D. longispathus

B. bambos

Longueur des pousses

66%

100%

77%

Longueur des racines

77%

100%

57%

Nombre de feuilles

50%

100%

73%

En plus des fortes pertes de développement de leurs organes, les bambous ont subi de fortes dégradations de leur concentration en chlorophylle sur leurs feuilles (jusqu’à 40%).

Les sols salins sont donc à éviter pour le bambou.

La texture: attention aux terres trop argileuses

terre très argileuse
Terre très argileuse sèche

Cette partie concerne ceux qui souhaitent faire la culture du bambou pour en récupérer les turions et les chaumes.

L’étude scientifique menée par V. Kleinhenz et D. J. Midmore, qui regroupe de nombreuses autres études menées par d’autres scientifiques sur le bambou (sources en fin d’article) révèle ceci :

La texture du sol est l’un des paramètres les plus importants expliquant les variations de rendement en chaumes du bambou Phyllostachys pubescens (=Phyllostachys edulis).

Le rendement en chaumes du bambou P. pubescens est corrélé négativement avec le pourcentage en particules <0,1 mm et avec la teneur en argile.

Sur d’autres études menées en Corée, il a également été montré que la croissance du bambou était négativement corrélée avec les teneurs en argile et en sable, et corrélée positivement avec les teneurs en limon.

Évitez donc les sols riches en particules fines comme les sols lourds en argile pour la culture du bambou.

Ce phénomène peut être expliqué de la manière suivante :

  • Les sols riches en petites particules sont plus denses, ce qui ralentit le développement des rhizomes
  • Les sols trop légers (riches en sable) retiennent peu l’eau et les éléments nutritifs. Sans apport d’eau abondant par un système d’irrigation, ces sols ne permettent pas de fournir au bambou l’eau nécessaire à son développement.

Les types de sol et de terre les plus adaptés au bambou

Bambou Phyllostachys edulis Onlymoso planté sur une bonne terre

Maintenant que nous avons vu les types de sol à éviter pour le bambou, voyons quels sont les types de sol à privilégier pour que votre bambou se développe au mieux.

Le bambou préfère une texture équilibrée à légère

Triangle textural
Triangle textural: Texture idéale pour le bambou (vert) et mauvaises textures (rouge)

Nous l’avons évoqué précédemment, le bambou n’aime pas les sols trop argileux et les sols trop sableux.

Le bambou se développe mieux dans un sol bien aéré et bien drainant, avec une bonne teneur en limons.

Ainsi, je vous conseille de planter votre bambou dans un sol avec une texture comprise à l’intérieur du cercle vert sur le triangle textural ci-dessus. Vous trouverez également en rouge les textures de sol à éviter. Pour rappel, le meilleur moyen de connaitre précisément la texture de son sol est de faire une analyse de sol.

Rappel : Comment faire une analyse de sol ?

Exemple d'analyse de terre (moyennement adaptée au bambou)
Exemple d'analyse de terre (moyennement adaptée au bambou)
  • Pour faire une analyse de sol, vous aurez besoin d’un sac en plastique, d’une tarière (ou une bêche) et un sceau.
  • Repérez une zone de sol homogène sur le terrain destiné à votre plantation (il ne faut pas mélanger les différents sols).
  • Prélevez environ 15 échantillons de terre sur un rayon de 5 à 8 mètres
    • sur une profondeur de 10 cm de sol sur les sols non-labourés
    • entre 0 et 5 cm dans les prairies permanentes
    • et sur la profondeur de la couche labourée pour les sols labourés (10-20 cm)
  • Mélangez les échantillons de sol prélevés dans votre sceau
  • Envoyez 400 à 700 grammes de terre à un laboratoire spécialisé en demandant une analyse complète (physique et chimique)

La profondeur du sol idéale pour le bambou se situe entre 30 et 50 centimètres

Figure: Profondeur du système rhizomes-racines de plusieurs espèces de bambou. Source : Kleinhenz, V et al., 2001 

Il est généralement admis que le système racinaire du bambou ne se développe pas très profondément dans le sol, mais développe une structure dense de racines fines et de poils racinaires dans la couche du sol la plus élevée.

Les scientifiques Qiu et al. (1992) ont déterminé qu’approximativement 90% de la biomasse souterraine totale d’un peuplement de bambous P. pubescens se trouvait dans les 60 premiers centimètres de la surface.

D’autres scientifiques ont prouvé que 90% de la biomasse souterraine d’un peuplement de bambou P. pubescens de plus de 50 ans se trouvait dans les 30 premiers centimètres du sol et que seuls des racines et rhizomes morts ou non productifs se situaient en dessous.

Cette caractéristique du bambou est un atout de taille : son système racinaire très dense en surface lui permet de capter efficacement les ions dans l’horizon du sol supérieur.

Turion sur un rhizome
Système rhizomes-racines d'un bambou avec des turions (XIIIfromTOKYO, CC - BY - SA 3.0)

Cependant, d’après mes recherches, il n’y a pas de relation prouvée entre une profondeur du sol plus élevée et le rendement obtenu. Je n’ai pas trouvé d’études scientifiques sur ce sujet.

A l’inverse, certains scientifiques ont affirmé que des sols trop profonds pourraient avoir un effet négatif sur la qualité des nouvelles pousses. En effet, les rhizomes situés en profondeur produisent des pousses de moins bonne qualité car elles sont plus éloignées de la surface du sol.

Le tableau ci-dessus, extrait de l’étude « Aspect of Bamboo Agronomy » de Volker Kleinhenz et David J. More nous montre la profondeur du sol pour plusieurs espèces de bambou dans laquelle 80% de la biomasse souterraine (rhizomes + racines) se situe.

Ainsi, préférez un sol avec une profondeur se situant entre 30 et 50 centimètres pour la plantation de votre bambou.

Quel pH pour un bon développement du bambou ?

Rappels sur la notion de pH :

Le pH nous renseigne sur le caractère acide ou basique du sol. Certaines plantes se développent mieux dans des sols légèrement plus acides (ex : bambou, blé, soja, tomates…) alors que d’autres se développent mieux sur des pH légèrement basiques (ex : betterave, carotte, luzerne…). La valeur du pH varie de 0 à 14 :

  • Si le pH est inférieur à 7, la solution est dite « acide» (plus il diminue et plus il est acide)
  • Si le pH est égal à 7, la solution est dite « neutre»
  • Si le pH est supérieur à 7, la solution est dite « basique» (plus il augmente et plus il est basique)
Le bambou se développe mieux sur un sol légèrement acide
Le bambou se développe mieux sur un sol légèrement acide
La luzerne préfère les sols légèrement basiques
La luzerne préfère les sols légèrement basiques

Plusieurs phénomènes influencent le pH du sol naturellement :

  • La nature des roches mères : Les sols granitiques et schisteux sont plus sensibles à l’acidification que les sols calcaires
  • Les pluies de longue durée acidifient le sol
  • L’activité biologique du sol acidifie le sol
Terre calcaire
Terre calcaire
  • En laissant les résidus de culture dans le sol (Les végétaux accumulent l’alcalinité qui est exportée lors des récoltes)
  • En apportant des engrais acides. Par exemple le sulfate d’ammoniaque acidifie le sol.
  • L’irrigation excessive et le drainage peuvent entraîner la lixiviation de certaines bases de Ca2+ en profondeur et donc acidifier la surface du sol

Dans un sol trop acide (pH<5) certaines substances toxiques pour les plantes comme l’aluminium peuvent se solubiliser et être absorbés par celles-ci. D’autres éléments comme le phosphore peuvent être bloqués et ne plus être assimilables par les plantes. (Jiang et al., 2017)

Une solution pour basifier un sol trop basique peut être de faire un chaulage. Cette opération permet de rectifier le pH d’un sol trop acide et d’y apporter des cations Ca2+ et du Mg2+.

Dans un sol trop alcalin, bien que la disponibilité de la plupart des macronutriments soit augmentée, la disponibilité du phosphore et des micronutriments est généralement réduite. Ceci peut nuire à la croissance des plantes.

Une solution pour acidifier un sol trop basique peut être d’apporter du sulfate de fer par exemple, ou autres engrais acidifiants.

L’effet du pH sur le bambou

La plupart des espèces de bambou poussent idéalement dans des sols avec un pH légèrement acide (6,5 à 7). De plus, des scientifiques ont montré que les bambous sont moins affectés par les valeurs de pH très faibles (<5,5) que les autres cultures. Cette caractéristique est intéressante puisqu’elle permettrait d’utiliser le bambou pour restaurer des terres dégradées. (Kleinhenz & J. More, 2001)

Paillis de feuilles d'un bambou traçant
Peuplement de bambou avec sol recouvert de feuilles
Phyllostachys viridis
Phyllostachys viridis - Convient aux sols légèrement calcaires

Quel bambou pour un sol calcaire ?

Si votre sol est calcaire et donc basique, certaines espèces de bambou sont plus adaptées que d’autres à ces conditions.

Par exemple, les bambous Phyllostachys flexuosa ou Phyllsotachys veridis supportent mieux les sols calcaires.

Autre caractéristique d’un bon type de terre pour le bambou: La matière organique

Type de terre riche en matière organique

Le bambou, comme de nombreuses plantes, aime les sols riches. Même si la fertilisation apportée à votre bambou peut permettre de lui fournir les éléments nutritifs nécessaires à son développement, il est toujours préférable de choisir un sol riche en matière organique pour planter votre bambou.

La matière organique a de nombreux rôles importants : C’est le substrat de base pour les organismes et micro-organismes du sol, c’est un réservoir en éléments nutritifs, elle améliore la texture du sol et la rétention de l’eau, etc…

Préférez donc un sol riche en matière organique pour la plantation de votre bambou. Si le sol sur lequel vous aviez prévu de le planter est pauvres en matière organique, vous pouvez apporter des éléments organiques : compost, lisier, etc.

Quel type de terre pour un bambou en pot ?

Bambou en pot
Bambou Fargesia dans un pot

Pour la plantation d’un bambou en pot, vous pouvez utiliser la terre de votre jardin si elle reprend les caractéristiques d’une bonne terre énoncées dans les points précédents.

Cependant la plantation d’un bambou en pot offre la possibilité de choisir le substrat de plantation. Donc autant mettre toutes les chances se son coté !

Ainsi, pour un bambou en pot ou dans une jardinière, vous pouvez créer vous même votre substrat en utilisant par exemple:

  • 50% de terreau
  • 40% de terre de jardin
  • 10% de sable

Le bambou sera dans des conditions idéales pour sa croisance dans un substrat comme celui-ci. N’oubliez pas de mettre des billes d’argile dans le fond du pot pour en faciliter le drainage.

Et pour connaître toutes les choses importantes à faire pour la plantation d’un bambou en pot, n’hésitez pas à consulter mon article à ce sujet !

Voilà, vous savez tout sur les types de sol et de terre pour planter votre bambou. Si vous avez des retours d’expérience à nous faire partager à ce sujet, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires de l’article. A bientôt 😉 !


Partagez ce contenu à vos amis:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.