Vache dans le bambou

6 Idées de Productions à faire avec du Bambou ! (Permaculture)

Partager cet article:
Auteur: Mathieu Gilard

La culture du bambou permet d’avoir accès à une matière première renouvelable qui offre de nombreuses possibilités d’utilisations: Les pousses peuvent être utilisées pour l’alimentation humaine et les chaumes pour la construction, l’ameublement, le textile, l’énergie, les matériaux composites, etc…

Mais saviez-vous que vous pouvez démultiplier la rentabilité de la surface sur laquelle se trouve votre bambou en l’associant à d’autres productions ?

Dans cet article, vous allez découvrir 6 idées de production que vous pouvez associer au bambou.

1. Les vaches et le bambou

Quel est l’intérêt d’associer le bambou avec les vaches ?

vaches bambou

Comme le titre très bien cet article sur le journal Ouest-France « Les vaches ont horreur de la chaleur et donnent moins de lait« . Comme indiqué dans cet article, le stress thermique peut réduire la production laitière jusqu’à 5,5 kg de lait par jour et par vache, en sachant que la production moyenne est de 28 litres par jour et par vache. Toujours selon cet article, même pour les régions tempérées comme la Bretagne ou la Mayenne les pertes peuvent être importantes: Jusqu’à 2 kg par vache et par jour.

En plus de cette perte de production, les excès de chaleur peuvent accentuer le risque de maladies chez les vaches comme les mammites, et diminuer leur fertilité.

Dans ce contexte, associer le bambou et les vaches peut être une très bonne option: Le bambou pousse très vite et certains bambous comme le Phyllostachys edulis peuvent pousser à plus de 20 mètres de hauteur. Cela permet donc de créer des zones d’ombre dans le champ au sein desquelles les vaches pourront se reposer lors de fortes chaleurs.

Il y a cependant 2 éléments à prendre en compte pour ce système d’agroforesterie:

  • L’herbe ne pousse pas sous le bambou. Il est donc possible d’imaginer un bosquet de bambou dans un coin du champ ou une haie qui permet de faire de l’ombre sans recouvrir toute la prairie.

  • Certains bambous ont des rhizomes traçants et nécessitent des mesures de contrôle des rhizomes (une petite tranchée par exemple). Si vous ne souhaitez pas avoir besoin de contrôler les rhizome, vous pouvez planter des bambous non envahissants avec des rhizomes non traçants.

Est-ce que les vaches mangent le bambou ?

Vaches qui mangent du bambou

Oui, les vaches peuvent manger les feuilles du bambou. Des études ont même été réalisées sur l’intégration du bambou dans l’alimentation donnée aux vaches. Il y a notamment une étude (source en fin d’article) qui a été réalisée à Madagascar sur l’intégration de feuilles de bambou avec l’ensilage de maïs et qui a montré que les feuilles de bambou ont un bon potentiel nutritionnel pour l’alimentation animale. Dans les pays comme Madagascar qui connaissent régulièrement une pénurie de fourrages, les feuilles de bambou peuvent donc être une bonne solution pour maintenir la production laitière. (Andriarimalala et al., 2018)

2. Elevage de poules dans le bambou

Quel est l’intérêt d’associer les poules et le bambou ?

Poules dans le bambou (Source: Pacific Bamboo Ressources)
Poules dans le bambou (Source: Pacific Bamboo Ressources)

L’élevage de poules dans les forêts de bambou est un modèle d’association populaire en Asie du Sud-Est en raison des avantages économiques que cela procure. En effet, les poules permettent d’apporter au sol un engrais organique azoté et du phosphore au bambou à travers leurs fientes, et le bambou permet d’améliorer le bien-être des poules en leur permettant d’être en plein air, à l’ombre et dans un environnement sécurisant.

Les poules mangent-elles le bambou ?

Les poules peuvent manger les feuilles de bambou vertes. Une étude a montré que le fait de nourrir des poules avec des feuilles de bambou en plus de leur diète habituelle permet d’augmenter leur poids jusqu’à 70% de plus, car les fibres du bambou permettraient d’élargir le tube digestif, leur permettant de manger davantage. (Bersalona, 2015)

bambou moso formation

La culture du bambou vous intéresse ? Venez visiter 2 plantations de bambou géant Phyllostachys edulis destinées à la récolte des pousses et des chaumes et découvrez tous les détails de cette culture. Pour cela, vous pouvez réserver une date de visite en cliquant sur le bouton ci-dessous.

3. Culture de champignons sous le bambou

Champignons et bambous

La canopée dense du bambou permet d’apporter de l’ombre et de l’humidité à ce qui se trouve en dessous. Et c’est bien connu, l’humidité est propice au développement de champignons !

Il existe de nombreux champignons comestibles qui sont des aliments naturels riches en protéines végétales et très goûteux. Vous pouvez donc inoculer ces champignons sous votre bambou pour en faire la culture. La récolte a lieu en moyenne entre 4 à 8 mois après l’inoculation en fonction des champignons.

4. Moutons et bambous

Moutons et bambous
Moutons et bambous (Crédit Photo: Denis Fournet)

Tout comme les vaches, les moutons apprécient l’ombre et l’aspect sécurisant des bambous. Vous pouvez donc créer des massifs de bambous dans une prairie auprès desquels les moutons pourront se reposer. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus qui m’a été envoyée par Denis Fournet, les moutons semblent choisir préférentiellement les emplacements aux pieds des bambous !

5. Bambou et plantes médicinales

Dans les zones avec un climat doux, vous pouvez cultiver des plantes médicinales entre vos rangées de bambou. Certaines plantes médicinales se développent bien à l’ombre, comme la coriandre, l’estragon, l’aspérule odorante, l’aloe vera, le curcuma ou même le thym.

6. Système bambou, pisciculture et céréales

Ce modèle est généralement réalisé dans les plaines et les zones humides où sont creusés des étangs pour la pisciculture. Une à trois rangées de bambous sympodiaux produisant des pousses peuvent être plantées sur les rives de l’étang, et des cultures telles que le soja et le seigle peuvent être cultivés dans les champs à proximité. Les cultures peuvent être récoltées pour produire des aliments pour nourrir les poissons.

La boue du fond des étangs peut être extraite en hiver et utilisée comme engrais pour les bambous. Il est aussi possible d’utiliser l’eau de l’étang enrichie par les excréments des poissons pour arroser les bambous: Dans ce cas, on peut imaginer un système dans lequel les bambous sont sur buttes légèrement en hauteur par rapport à l’étang pour que l’eau en trop ruisselle et se retrouve de nouveau dans l’étang après être passée à travers les rhizomes du bambou. Le système rhizomes-racines du bambou est particulièrement dense et permettra de filtrer l’eau trouble issue de l’étang.

Les touffes des principales espèces de bambou cespiteuses cultivées en climat tropical (B. balcooa, B. mabbosa, B. nutans, B. vulgaris et D. strictus, etc.) des pays d’Asie du Sud peuvent être replantés tous les à 20-25 ans pour améliorer la productivité. (Tewari, 2015)

Références bibliographiques:

Andriarimalala, J. H., Kpomasse, C. C., Salgado, P., Ralisoa, N., Rakotondrainiarivelo, J. P., Razafimpamoa, H., … & Durai, J. (2018). Nutritional potential of bamboo leaves for feeding dairy cattle in Madagascar. INBAR. [En ligne]. Disponible ici: https://agritrop.cirad.fr/589937/1/Andriarimalala%20et%20al%202018.pdf

Bersalona, C. B. (2015). Bamboo leaves as chicken feed and fodder. In Proceedings of the 10th World Bamboo Congress, Theme: Food andPharmaceuticals (pp. 17-22). [En ligne] Disponible sur: https://worldbamboo.net/wbcx/Sessions/Theme%20Food%20Pharmaceuticals/Bersalona,%20Carmelita%20B..pdf

Tewari, S., Banik, R. L., Kaushal, R., Bhardwaj, D., Chaturvedi, O., & Gupta, A. (2015). Bamboo based agroforestry systems. ENVIS centre on forestry, National forest library and information centre forest research institute, ICFRE, Dehradun, 24.