bambou non invasif

Bambou Non Invasif: Soyez sûr de Ne Pas vous Tromper ! Guide Complet 2021

Partagez ce contenu à vos amis:

Auteur: Mathieu Gilard

Vous souhaitez avoir un bambou non invasif pour profiter de cette belle plante sans vous soucier des rhizomes ? C’est une préoccupation de nombreuses personnes avant d’acheter un bambou.

Découvrez dans cet article s’il existe vraiment un bambou non invasif et comment bien le choisir.

Existe-t-il un bambou non invasif ?

Qu’est-ce qu’un bambou non traçant (ou bambou non invasif) ? 

Fargesia robusta formidable
Fargesia robusta formidable

Un bambou non traçant ou « bambou non invasif » est un bambou dont les rhizomes ont 2 caractéristiques principales: Les bourgeons latéraux produisent seulement de nouveaux rhizomes, et l’apex terminal de chaque rhizome donne naissance à un nouveau chaume. 

Cela se traduit généralement par une morphologie de la partie aérienne en forme de touffe. On appelle donc également souvent les bambous non traçants « bambous cespiteux » (cespiteux étant le terme botanique pour décrire un végétal en forme de touffe). La croissance des rhizomes non traçants est limitée dans l’espace sans avoir besoin d’intervenir. 

Attention tout de même car comme nous le verrons plus tard dans l’article, les bambous traçants peuvent aussi avoir une forme de touffe surtout quand ils sont jeunes.

Le rhizome du bambou traçant quant à lui continue de croître sous terre sans former de chaume

A l’inverse, l’apex terminal du bambou traçant ne donne pas de nouveau chaume (sauf parfois quand il entre en contact avec le soleil, il se transforme en un petit chaume). Le rhizome du bambou traçant continue à croître sous terre s’il n’est limité par aucun obstacle physique. Ses bourgeons latéraux produisent soit de nouveaux chaumes, soit de nouveaux rhizomes.

*L’apex chez un végétal comme le bambou est l’extrémité d’une tige, d’une racine, d’une feuille ou d’un thalle. Le rhizome étant une tige souterraine, son extrémité peut être appelée « apex ».

Existe-t-il un bambou sans rhizome ?

Certains appellent aussi les bambous non traçants « bambous sans rhizome », mais c’est un abus de langage car tous les bambous ont des rhizomes, qu’ils soient traçants ou pas. Vous pouvez lire mon article « Bambou sans rhizome: En existe-t-il » pour en savoir plus.

Faut-il une barrière anti-rhizome pour un bambou non-traçant ?

Non, la barrière anti-rhizome n’est pas nécessaire pour un bambou non traçant. Elle est utile seulement pour les bambous traçants.

Vous pouvez cependant en mettre une si vous souhaitez vraiment poser une limite à votre bambou à un certain endroit. Par exemple si vous ne voulez pas que sa prise au sol dépasse 1 mètre de largeur. Mais dans tous les cas sa prise au sol est limitée dans l’espace.

Ou sinon, si vous ne souhaitez pas qu’il dépasse une certaine limite en largeur, tous les ans vous pouvez couper les rhizomes qui auraient dépassé sous terre avec une bêche.

Existe-t-il donc un bambou non invasif ?

Chusquea culeou
Chusquea couleou - bambou non invasif (vallée des bambous)

Oui, il existe de nombreuses espèces de bambou non invasives ou « non traçantes ».

Exemple d’espèces de bambou non invasives:

  • Toutes les espèces du genre Fargesia dont parmi les plus connues: Fargesia robusta campbell, Fargesia robusta asian wonder, Fargesia rufa, Fargesia jiuzhaigou, Fargesia murielae, Fargesia pingwu, etc…

  • La plupart des espèces du genre Thamnocalamus sont également non traçantes.

  • De même pour les Chusquea (certains ont aussi des rhizomes amphimorphes)

  • Ensuite, il y a d’autres genres de bambou non traçants tels que les espèces du genre Dendrocalamus mais ce sont des bambous tropicaux que l’on ne trouve pas en France. Vous pouvez lire mon article sur les bambous tropicaux pour en savoir plus.

Comment savoir si un bambou est traçant ou non ?

En connaissant le nom de l’espèce…

Pour savoir si un bambou est traçant ou non, le plus simple est de regarder le nom de l’espèce et de rechercher ses caractéristiques sur Internet. Par exemple s’il appartient au genre Phyllostachys vous pouvez être sûr qu’il est traçant alors que s’il appartient au genre Fargesia vous pouvez être sûr qu’il est non traçant.

Quand on ne connait pas le nom de l’espèce…

Pour déterminer si un bambou est traçant ou non traçant quand on ne connait pas le nom de l’espèce, il y a 2 possibilités: déterrer et observer un tronçon de rhizome, ou identifier l’espèce.

Méthode 1: Déterrer et observer un morceau de rhizome

Vous pouvez observer les différences morphologiques au niveau des rhizomes (aussi indiquées plus bas dans l’article):

  • Si un bambou est non traçant, l’apex terminal des rhizomes se transforme en chaume. Il ne continue pas à tracer sous terre de manière linéaire avec des chaumes qui poussent à chaque nœud, mais plutôt une forme incurvée. De nouveaux rhizomes incurvés poussent au niveau des nœuds de ses rhizomes.

  • S’il est traçant, le rhizome a une structure plus ou moins linéaire avec des chaumes qui se développent au niveau des nœuds du rhizome. Le bout du rhizome ne se transforme pas naturellement en un chaume sauf s’il entre en contact avec le soleil. Il continue à tracer sous terre s’il n’est pas arrêté.

Méthode 2: Identifier le bambou

La deuxième manière de déterminer si un bambou est traçant ou pas sans connaître le nom de l’espèce, c’est de l’identifier.

Attention, on ne peut pas déterminer si un bambou est traçant ou non simplement en observant si sa partie aérienne est en forme de touffe ou pas.

Par exemple, sur la photo ci-après, on voit que ce jeune bambou a une forme de touffe. Mais il s’agit bien d’un Phyllostahys edulis, bambou géant très traçant ! Si on revient quelques années plus tard, il aura colonisé tout l’espace autour de lui.

Phyllostachys edulis en forme de touffe
Phyllostachys edulis en forme de touffe

La plupart des jeunes plants de bambous traçants sont en forme de touffe au début, quand ils viennent d’être mis en terre. Mais certains bambous traçants peuvent aussi rester sous forme de touffe pendant plusieurs années, puis se mette à tracer d’un coup !

Attention, cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’un bambou non traçant qui est devenu traçant d’un coup, mais qu’il s’agissait de base d’un bambou traçant qui s’est développé sous forme cespiteuse.

Il faut donc faire une identification précise, en observant les chaumes, les feuilles, les nœuds, les gaines collinaires, et parfois même il faut attendre d’observer les pousses. L’identification précise d’un bambou peut prendre plusieurs années, même par des spécialistes.

Il peut cependant être plus facile d’identifier le genre dans un premier temps, ce qui peut déjà permettre de savoir si le bambou est traçant ou pas. Par exemple il est assez facile de déterminer si un bambou appartient au genre Phyllostachys, ce qui permet par conséquent de savoir s’il est traçant ou non.

Attention, certains bambous non traçants peuvent prendre plus d’espace que d’autres

Attention, car même si certains bambous sont non traçants et que leur croissance dans l’espace est limitée, il peuvent quand même occuper plusieurs m². 

C’est en particulier le cas de bambous avec une forme retombante comme le Fargesia angustissima, qui même si ses chaumes se développent sur 1 mètre de diamètre, pourra couvrir une envergure de 3-4 mètres avec des chaumes retombants !

Regardez bien les fiches techniques disponibles sur l’espèce que vous convoitez pour connaitre sa surface d’étalement.

Si vous souhaitez planter un bambou non invasif en limite de propriété sans protections, vous pourrez ainsi prévoir un espace suffisant entre le trou de plantation et le terrain de votre voisin.

Même si un bambou non traçant n’aura pas une limite de ses rhizomes infinie, il pourra dépasser chez votre voisin si vous le plantez trop près de chez lui. Cela peut poser des problèmes de voisinage et donner mauvaise réputation au bambou. Il faut donc être très vigilent sur ce point.

Quelles sont les différences entre le rhizome d’un bambou traçant et celui d’un bambou non traçant ?

Pour résumer, les différences entre un rhizome de bambou traçant et ceux d’un bambou non traçant (ou bambou non invasif) sont les suivantes:

 

Rhizomes traçants

Rhizomes non traçants

Autres noms

Rhizomes leptomorphes

Rhizomes pacymorphes

Morphologie

Longs et minces (plus minces que les chaumes)

Courts, incurvés et épais (plus épais que les chaumes)

Bourgeons latéraux

Peuvent produire des nouveaux chaumes ou des nouveaux rhizomes

Produisent seulement des nouveaux rhizomes

Apex terminal

Ne donne pas de nouveaux chaumes, continue sa croissance sous terre

Produit un nouveau chaume

Exemples espèces

Phyllostachys edulis, Semiarundinaria makinoi

Fargesia angustissima, Borinda papyrifera

Il existe aussi des bambous avec des rhizomes « amphimorphes« . Pour en savoir plus, vous pouvez lire mon article complet sur le rhizome du bambou.

5 exemples de bambous non invasifs très jolis

1. Le bambou non traçant qui aime le soleil Yushania velutina

Yushania velutina
Yushania velutina (Vallée des bambous)

Le bambou non traçant Yushania velutina est un joli petit bambou non invasif aux feuilles gracieuses qui pousse bien au soleil ou à la mi-ombre. Sur la photo ci-dessus il est assez peu feuillu, mais normalement le Yushania velutina a beaucoup plus de feuilles. 

C’est un bambou non traçant qui supporte très bien le soleil et qui est assez résistant à la sécheresse. Cependant c’est un bambou assez rare et vous n’en trouverez que dans des pépinières spécialisées.

Yushania velutina peut aller jusqu’à environ 3 mètres de hauteur, avec des chaumes de 1-2 centimètres de diamètre.

2. L’incontournable bambou non traçant à croissance rapide fargesia robusta

Fargesia robusta
Fargesia robusta

On ne le présente plus, fargesia robusta est un bambou non invasif très populaire grâce à son aspect très décoratif et sa rusticité. Il est résistant au froid jusqu’à -20°C, et s’acclimate bien à une exposition plein soleil à l’inverse de nombreux autres bambous du genre Fargesia qui préfèrent la mi-ombre.

Le bambou Fargesia robusta se caractérise par de jolis chaumes bien verts la première année et un port bien droit. Ses chaumes poussent très serrés entre eux, ce qui donne à ce bambou non invasif un aspect en touffe remarquable.

Le port est relativement droit, les chaumes ploient juste légèrement en haut sous le poids du feuillage.

Le fargesia robusta est plus rustique que les autres fargesia comme le fargesia angustissima. Vous pouvez donc choisir ce bambou non traçant si vous habitez en bord de mer ou si la zone est exposée au vent. Attention tout de même, si vous êtes vraiment en plein vent (surtout si c’est un vent salé venant de la côte), le bambou aura beaucoup plus de difficultés à se développer.

3. Le bambou non traçant idéal pour brise vue Thamnocalamus crassinodus

Thamnocalamus crassinodus
Thamnocalamus crassinodus (vallée des bambous)

Je souhaitais également vous présenter dans ce top un bambou non invasif peu connu mais magnifique: le Thamnocalamus crassinodus.

Tout comme le bambou non traçant Borinda papyrifera que nous allons voir juste après, ce bambou non invasif est caractérisé par des chaumes avec une jolie couleur bleutée la première année. Avec le temps, la pruine qui était sur les chaumes la première année disparaît et les chaumes deviennent plus verts.

Par contre le bambou Thamnocalamus crassinodus est assez exigeant et difficile à cultiver. Il faut mieux lui trouver une place à l’abri du vent et à la mi-ombre dans une terre riche.

4. Bambou non traçant à port droit Borinda papyrifera

Borinda bambou bleu
Borinda papyrifera - bambou bleu (vallée des bambous)

Voici un bambou magnifique auquel j’ai dédié un article complet: le bambou non invasif Borinda papyrifera et ses chaumes bleus argentés.

Son port est bien droit et ses chaumes peuvent monter très haut pour un bambou non traçant: jusqu’à 8 mètres ! Si vous recherchez un bambou non traçant original qui monte haut, Borinda papyrifera est donc le bon choix.

Ce bambou extraordinaire sort des pousses qui sont initialement beiges à vert pomme, et qui prennent ensuite leur couleur bleu surtout la première année.

5. Le bambou non traçant à gros diamètre et de grande taille Dendrocalamus giganteus

Dendrocalamus giganteus 2
Pousses de bambou Dendrocalamus giganteus (Photo: Mark Stanford, États-Unis)

Enfin, comment faire un top de bambous non traçants sans inclure un bambou tropical. Car oui, la plupart des bambous tropicaux sont non traçants, et c’est en particulier du cas du bambou géant Dendrocalamus giganteus.

Ce monstre peut atteindre plus de 30 mètres de hauteur en formant des chaumes qui peuvent atteindre un diamètre de 30 centimètres ! Cette caractéristique lui vaut d’être beaucoup utilisé pour la construction dans les régions où il pousse naturellement.

Ses pousses sont énormes et peuvent peser plusieurs kilos, ce qui représente une source de nourriture considérable pour les populations qui l’utilisent.

D’un point de vue ornemental, c’est aussi un bambou géant magnifique avec des chaumes bien verts et ses énormes pousses nacrées.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce bambou géant non traçant très haut, vous pouvez lire mon article complet sur le Dendrocalamus giganteus.

Culture et entretien du bambou non traçant

Plantation d’un bambou non invasif

Au niveau de la plantation, la principale chose qui diffère entre un bambou traçant et un bambou non traçant, c’est qu’il n’y aura pas besoin d’installer une barrière anti-rhizomes ou de creuser une tranchée autour de la zone de plantation pour un bambou non traçant.

La deuxième chose qui diffère est qu’un bambou non traçant aura besoin de moins d’espace pour se développer qu’un bambou traçant sur le long terme. 

Pour tout savoir sur la plantation du bambou je vous conseille de lire:

Cultiver un bambou non traçant en pot ou en bac sur une terrasse ou un balcon

Votre bambou en pot est prêt !
Votre bambou en pot est prêt !

De nombreux bambous non-traçants sont très bien adaptés à la culture en pot. C’est le cas de nombreux bambous du genre Fargesia tels que le Fargesia angustissima, le Fargesia rufa, le Fargesia murielae, etc…

Un des avantages de cultiver un bambou non traçant en pot, c’est de pouvoir le mettre sur une terrasse ou un balcon par exemple où il n’y a pas suffisamment d’espace pour en planter un. Cela permet aussi de le déplacer facilement si un jour vous avez besoin.

En revanche, cultiver un bambou non traçant en pot a aussi ses inconvénients: Il faudra le diviser et le rempoter après quelques années si le pot commence à devenir trop petit, il sera plus sensible au froid et à la sécheresse, et il faudra être plus attentif à l’apport d’engrais et d’eau.

Ainsi, si vous souhaitez tout savoir sur la culture du bambou en pot, je vous recommande de lire mon article à ce sujet.

Quelle est la distance de plantation d’un bambou non traçant ?

La distance de plantation d’un bambou non traçant de la limite de propriété avec votre voisin est de 50 centimètres s’il fait moins de 2 mètres et 2 mètres s’il fait plus de 2 mètres. Ensuite, la distance de plantation entre 2 bambous non traçants entre eux doit être calculée en fonction de la superficie couverte par chaque bambou et sa hauteur. En général, les bambous non traçants sont plantés avec un intervalle entre 80 cm et 1m20.

Arrosage d’un bambou non invasif

Au niveau de l’arrosage, il n’y a pas vraiment de différences entre un bambou traçant et un bambou non invasif, si ce n’est que la surface d’arrosage du bambou traçant sera plus grande si vous l’avez laissé se développer sans barrière.

Les différences de besoins en arrosage varient surtout en fonction de l’espèce. Un bambou non traçant tropical tel que le Dendrocalamus giganteus aura besoin de plus d’eau au moment du développement des pousses qu’un bambou traçant comme un pleioblastus distichus. En revanche, un bambou traçant comme le bambou géant Phyllostachys edulis aura besoin de plus d’eau pour soutenir sa croissance qu’un bambou non traçant comme un Fargesia robusta. 

Dans tous les cas, l’arrosage sera aussi fonction du climat, du type de sol, de l’exposition, etc…

Pour tout savoir sur l’arrosage du bambou (quantité, fréquence, etc…), qu’il soit traçant ou non traçant, vous pouvez lire mon article complet sur l’arrosage du bambou.

Egalement, si vous mettez un jeune bambou en terre, qu’il soit traçant ou non traçant, vous aurez les même besoins en eau pendant les premiers jours à semaines après la plantation. Il faudra arroser tous les jours après avoir planté en général entre 2 et 4 litres par jour. Pour en savoir plus, consultez mon article sur l’arrosage du bambou.

Quel type de terre pour un bambou non traçant ?

Les bambous non traçants ont des exigences similaires aux bambous traçants en termes de type de sol.

La principale différence est que sur un sol très souple, le rhizome d’un bambou traçant pourra pousser jusqu’à plusieurs mètres en 1 année, alors qu’avec un bambou non traçant le rhizome ne cherchera pas à aller beaucoup plus loin.

Ainsi, le type de terre idéal pour planter votre bambou non traçant est:

  • Un sol drainant qui ne soit pas sensible à l’excès d’eau (idéalement limoneux-sableux, éviter les sols trop argileux)

  • Un sol riche en matière organique (vous pourrez ensuite continuer à l’amender en matières organiques en lui mettant du compost aux pieds par exemple)

  • Les sols calcaires pour les bambous non traçants et traçants sont à éviter pour la plupart des espèces. Dans mon article sur les types de sol pour le bambou je mentionne des espèces de bambou plus adaptés aux sols calcaires.

  • L’idéal est d’avoir une profondeur de terre de 40 centimètres minimum

Je vous conseille la lecture de mon article sur les types de sol pour le bambou si vous souhaitez en savoir plus sur le sol idéal.

Les bambous non traçants sont-ils résistants au gel ?

Feuilles de bambou en hiver
Feuilles de bambou en hiver

La plupart des bambous non traçants communément commercialisés en France sont résistants au gel.

Attention cependant, si un bambou Fargesia robusta pourra résister jusqu’à -20°C, d’autres bambous non traçants et en particulier les bambous tropicaux ne résisteront pas à des températures inférieures à -5°C.

De même, l’effet du gel peut être accentué dans certaines situations, si par exemple votre bambou est en plein vent ou encore s’il est planté dans un pot.

En effet, si vous plantez votre bambou non traçant en pot et que la température descend très bas, le pot pourrait geler et mettre le système rhizomes-racines à rude épreuve. Ceci pourrait avoir pour effet de faire mourir votre bambou. Vous pouvez lire mon article sur le bambou en hiver pour en savoir plus.

Comment faire une haie de bambous non traçants ?

Vous vous demandez peut être comment faire une haie de bambou non-traçants ?

C’est très simple, voici les différentes étapes pour faire votre haie de bambous non traçants:

  1. Choisissez le bambou non invasif que vous souhaitez mettre en terre. L’idéal est d’alterner 2 espèces différentes pour ne pas que votre haie de bambous non traçants disparaisse en cas de floraison. En effet, le bambou fleurit suivant un intervalle d’en moyenne 40 à 80 ans (qui diffère en fonction des espèces) et cette floraison lorsqu’elle est grégaire est suivie de la mort de tous les bambous d’une même variété. Pour en savoir plus, vous pouvez lire mon article sur la floraison du bambou. Si vous avez 2 espèces de bambous non traçants dans votre haie, si l’une fleurit, l’autre sera toujours là.

  2. Une fois que vous avez choisi le bambou non traçant que vous souhaitez pour votre haie, regardez quelle est sa taille et l’envergure qu’il va avoir à l’âge adulte. Cela pourra vous permettre de déterminer l’espacement nécessaire entre chaque bambou non traçant. En général, on met un espacement entre 80 cm et 120 cm entre 2 bambous pour une haie de bambous non traçants.

  3. Plantez vos bambous non traçants sur la ligne que vous souhaitez suivre pour faire votre haie. Comme nous l’avons vu: Pas besoin de barrière anti-rhizomes ni de creuser une tranchée pour une haie de bambous non traçants !

  4. Enfin, une fois que vous avez mis vos bambous en terre, il peut être judicieux de mettre en place un système d’irrigation goutte à goutte pour faciliter l’arrosage de vos bambous. Les premières semaines, vous pouvez également faire des douches de feuillage pour favoriser l’implantation.

Vous savez maintenant tout sur les bambous non invasifs, aussi appelés bambous non traçants. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ou à laisser un commentaire en bas d’article !


Partagez ce contenu à vos amis:

8 réflexions sur “Bambou Non Invasif: Soyez sûr de Ne Pas vous Tromper ! Guide Complet 2021”

  1. Ping : Comprendre le Rhizome du Bambou (Barrière Efficace ? Traçant ?) -

  2. Ping : Bambou Sans Rhizome: En Existe-t'il Vraiment ? -

  3. Ping : Les Bambous de mon Voisin Envahissent mon Terrain ! Que Faire ? -

  4. Ping : Le Bambou Fargesia angustissima: Guide Complet ! (Traçant ? en Pot ?) -

  5. Ping : Feuilles de Bambou: Morphologie et Bienfaits Etonnants ! -

  6. Ping : Semiarundinaria yashadake 'kimmei': Un Bambou Jaune et Mince ! -

  7. Ping : Fargesia nitida 'Black Pearl': un Bambou Noir Non Traçant Sulfureux ! -

  8. Ping : Comment Détruire des Bambous Envahissants ? -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous appréciez les bambous ? :-)

bambou bambou-panda

Ne manquez pas les dernières nouveautés sur le bambou en France en 2021 ! 

Recevez chaque mois les conseils et nouveautés sur le bambou:

bambou bambou-panda

Hey ! :-) Cet article vous est utile ? Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés sur le bambou par mail:

%d bloggers like this: