Pourrissement du bambou

Le Bambou est-il Imputrescible ? (Réponse et Expérience)

Partagez ce contenu à vos amis:

Auteur: Mathieu Gilard

Le bambou est un matériau robuste qui est très utilisé pour la construction dans certaines régions du monde. Ainsi, de nombreux sites internet ventent les qualités du bambou, dont le fait qu’il serait imputrescible. Mais qu’en est-il vraiment ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

En plus des recherches et des connaissances déjà disponibles sur le sujet, j’ai également décidé de mettre en place une expérience sur la dégradabilité du bambou que je vous présente dans cet article.

Le bambou est-il imputrescible ?

Non, le bambou n’est pas imputrescible. Même s’il est très résistant, le bambou est un matériau lignocellulosique qui finira donc par se dégrader avec le temps. Dans de bonnes conditions et s’il a été traité, le bambou peut durer plus de 15 ans en extérieur sans trop se dégrader. Sa durabilité varie en fonction des conditions extérieures, mais aussi internes: son espèce, son âge, s’il est vert ou s’il a été séché, etc…

Expérience n°1 sur la dégradabilité du bambou

Quel est le degré de dégradabilité du bambou sous terre ?

Expérience de dégradabilité du bambou

Pour mener cette expérience, j’ai enfouis sous 10 cm de terre:

  • 3 échantillons de bambou

  • 2 échantillons de pin

  • 2 échantillons de chêne

Les échantillons de bambou, de pin et de chêne seront sortis de terre après 1 an, après 2 ans, après 3 ans, etc…

En sachant qu’ils ont été mis sous terre le 05/08/2021.

Je compléterai cet article tous les ans avec des photos pour suivre l’état de dégradation du bambou sous terre au fil des ans, ainsi que celui des morceaux de bois.

Si vous voulez être sûr de ne pas manquer les résultats, vous pouvez indiquer votre mail ci-après pour être inscrit à la newsletter et recevoir un mail avec des photos lors du prochain déterrage.

(Si vous êtes déjà inscrit à la newsletter, pas besoin de vous réinscrire vous recevrez bien le mail)

Indiquez votre adresse mail ci-dessous pour recevoir les résultats de l’expérience:

Méthodologie de l’expérience

1. Découpe des échantillons

Echantillon de bambou
Echantillon de bambou
Echantillon de chêne
Echantillon de chêne
Echantillon de pin
Echantillon de pin

Au niveau des échantillons, j’ai décidé de ne pas seulement faire l’expérience sur le bambou mais d’y ajouter des morceaux de chêne et de pin. Cela permettra de comparer la dégradabilité du bambou par rapport à la dégradabilité du bois de 2 essences d’arbre.

Pour les dimensions des échantillons, pour être honnête je l’ai fait au hasard mais en essayant d’avoir des dimensions similaires pour chaque échantillon.

Ainsi, les échantillons font environ:

  • 11 cm de longueur

Longueur des échantillons
  • 5 cm (+/-1cm) de largeur

  • 0,9 cm d’épaisseur

Epaisseur des échantillons

Sans oublier le bambou de plus petite taille que j’ai ajouté pour enrichir l’expérience:

Epaisseur petit échantillon de bambou

2. Enfouissement des échantillons sous terre

Enfouissement des échantillons sous terre
Enfouissement des échantillons sous terre

Ensuite, j’ai placé les différents échantillons de bambou, de chêne et de pin sous 10 cm de terre.

J’ai fait en sorte de bien disposer les différents échantillons pour qu’ils ne se touchent pas.

Echantillons de bambou sous terre
Echantillons de bambou sous terre

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre l’année prochaine pour déterrer une première fois les différents échantillons !

3. Conclusion

Pour rappel, si vous voulez recevoir un mail pour connaître les résultats au 05/08/2022, vous pouvez laisser votre adresse mail ci-dessous.

Indiquez votre adresse mail ci-dessous pour recevoir les résultats de l’expérience:

(Si vous êtes déjà inscrit à la newsletter, pas besoin de vous réinscrire vous recevrez bien le mail)

Expérience n°2 sur la dégradabilité du bambou

Une expérience pour déterminer la durabilité d’un bambou planté en partie sous terre

Pour cette 2ème expérience, j’ai décidé d’enfouir un tronçon de bambou en partie sous terre. Ceci permettra de déterminer par exemple la durabilité d’une clôture en bambou qui serait directement fixée dans la terre.

Méthodologie

Découpe d’un tronçon de bambou de 70 cm de longueur et 12 cm de diamètre

Tronçon bambou expérience 2
Tronçon de bambou - Expérience 2

Pour commencer, j’ai découpé un tronçon de bambou d’une longueur de 70 cm. Je le fais avec un tronçon assez court pour faciliter l’expérience.

Le diamètre à la base qui été mis sous terre est de 12 centimètres et l’épaisseur de la paroi à la base de 1,5 cm.

Plantation du tronçon sous 20 cm de terre

Pourrissement du bambou
Expérience 2 - Pourrissement du bambou

Le bambou a été planté sous 20 centimètres de terre le 05/08/2021. Comme pour l’expérience précédente, il sera déterré dans 1 an pour suivre son état de dégradabilité, c’est à dire le 05/09/2022. Si vous vous avez indiqué votre adresse mail dans le formulaire ci-dessus ou si vous êtes déjà inscrit, vous recevrez également les résultats de cette expérience.

Qu’en dit la littérature scientifique ?

Bamboo and fungi (O. Schmidt et al.)

L’étude Bamboo and fungi (références bibliographiques en fin d’article) nous informe sur plusieurs choses au sujet des champignons qui s’attaquent au bambou:

  • S’ils ne sont pas traités chimiquement, les chaumes de bambou et leurs produits sont susceptibles de développer des moisissures et d’être colonisés par des insectes lors du stockage et du transport.

  • La dégradation du bambou varie en fonction des différentes espèces.

  • Les jeunes chaumes de bambou se dégradent plus rapidement que les chaumes plus anciens (ceci est dû à la teneur en amidon, voir mon article sur la récolte du bambou)

  • La partie haute du chaume se dégrade plus rapidement que la partie basse.

  • Les espèces de champignon qui peuvent coloniser le bambou sont nombreuses. Il y a entres autres: Alternaria alternata, Fusarium asiaticum, Penicillium commune, Trichoderma viride, Aspergillus nomius, Epicoccum nigrum, etc

Mon entreprise Pandam propose des chaumes de bambou dont une partie est importée de Chine. Il faut en effet obligatoirement un certificat de fumigation pour pouvoir importer des bambous de Chine en prévention contre les insectes.

Structural use of bamboo. Part 2: Durability and preservation (Kaminski et al.)

Cette étude fait le point sur les 3 principales sources de dégradation du bambou:

  • Les insectes foreurs: Certains insectes peuvent pondre leurs œufs dans les chaumes de bambou. Quand les œufs éclosent, les larves creusent leurs galeries dans les parois du bambou. Le bambou vert est plus susceptible d’être attaqué que le bambou sec sous des climats chauds et humides.

  • Les termites: Les termites, à la différence des insectes foreurs dégradent principalement le bambou en y creusant leurs galeries, produisent des enzymes qui leurs permettent de détruire la cellulose. Les termites sont surtout un problème sous les climats chauds et humides.

  • Les champignons: Pour que les champignons survivent et causent de réels dommages au bambou, il faut que son taux d’humidité soit supérieur à 20%. Si vous achetez des tronçons de bambou sec dans le commerce, les champignons ne seront donc pas un problème sauf s’ils sont placés dans des conditions très humides.

Ainsi, si on considère que les champignons et insectes participent à la dégradation et putréfaction du bambou, il est donc faux de dire que le bambou est imputrescible.

Comment évolue le bambou sec en extérieur sans vernis ?

Ci-dessous une photo d’un tronçon de bambou sec après 1,5 ans en extérieur sans aucun entretien (Pas lavé, pas de vernis, etc…)

Bambou en extérieur

La résistance du bambou en extérieur (à l’air libre, pas sous terre), est très bonne. La durée de vie d’un tronçon de bambou sec en extérieur dans de bonnes conditions est de plus de 15 ans s’il a été traité.

Cependant, si vous n’appliquez aucune laque ni aucun autre vernis de protection de ce type, le bambou va grisailler légèrement (comme le bois) avec le temps. C’est une évolution tout à fait normale et le bambou reste joli visuellement.

Vous pouvez limiter le grisallement du bambou dans le temps en appliquant chaque année un vernis de protection.

Le bambou vert se dégrade plus vite que le bambou sec

Comme évoqué dans mon article sur le travail du bambou, le taux d’humidité d’un bambou vert varie de 40% à 70% (en fonction de l’espèce, des conditions de culture, etc) alors que le taux d’humidité d’un bambou sec peut descendre en dessous de 15%.

Vous pouvez voir par exemple sur les tronçons de bambou en vente sur Pandam que le taux d’humidité est de 10% à 15%:

Tronçons de bambou

Le taux d’humidité du bambou a entre autres un impact sur sa résistance à la flexion, à la compression et à la traction. Mais comme indiqué dans la partie sur la littérature scientifique ci-dessus, le taux d’humidité a aussi un impact sur le pourrissement du bambou. En effet, les moisissures se développent principalement lorsque le taux d’humidité est supérieur à 20%.

Le bambou sec est donc beaucoup moins susceptible d’avoir des problèmes de moisissures que le bambou vert.

Les méthodes de traitement du bambou contre la dégradation

Pour cette partie je vais rester très succin car je vais faire un article complet dédié aux techniques de conservation du bambou.

Méthodes traditionnelles

Il existe des méthodes traditionnelles de traitement du bambou toujours utilisées telles que:

  • Le trempage des chaumes fraîchement coupés dans des rivières/lacs pendant plusieurs semaines, ce qui permet de lessiver l’amidon. (Pour rappel, l’amidon est convoité par les insectes foreurs qui dégradent le bambou)

  • Le traitement des chaumes avec de la fumée

Méthodes « modernes »

Les méthodes de traitement modernes (plus efficaces que les méthodes traditionnelles) les plus utilisées sont des méthodes avec traitement chimique.

Le traitement chimique le plus utilisé à l’heure actuelle est le traitement au Borax. C’est un produit peu cher et très efficace. C’est un produit qui a des propriétés insecticides et fongicides avec également une faible toxicité pour les mammifères.

Les deux méthodes de traitement au Borax utilisées sont le trempage et la diffusion. La première consiste à laisser tremper quelques jours les bambous (10-15 jours) dans de grands bassins avec la solution de Borax. La deuxième consiste à diffuser le produit à l’intérieur des cellules du bambou, soit naturellement avec la gravité, soit sous pression.

Références bibliographiques

Schmidt, O., Wei, D. S., Tang, T. K. H., & Liese, W. (2013). Bamboo and fungi. J Bamboo Rattan12(1-4), 1-14. [En ligne] Disponible sur: https://www.researchgate.net/profile/Olaf-Schmidt/publication/272073553_Bamboo_and_fungi/links/5a7d6d11a6fdccc013f5a712/Bamboo-and-fungi.pdf

Kaminski, S., Lawrence, A., Trujillo, D., & King, C. (2016). Structural use of bamboo: Part 2: Durability and preservation. Struct Eng94(10), 38-43.

Zuraida, S., & Larasati, D. (2015). The assessment of marginal prevention costs on bamboo preservation method. Procedia Environmental Sciences28, 789-798. [En ligne] Disponible ici

Vous savez maintenant tout sur la dégradabilité du bambou. Comme nous l’avons vu, le bambou n’est pas imputrescible et est susceptible d’être attaqué par les insectes. Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire !


Partagez ce contenu à vos amis:

1 réflexion sur “Le Bambou est-il Imputrescible ? (Réponse et Expérience)”

  1. Ping : Porte Savon Bambou: Les 7 Meilleurs en 2021 ! Lequel Choisir ? -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous appréciez les bambous ? :-)

bambou bambou-panda

Ne manquez pas les dernières nouveautés sur le bambou en France en 2021 ! 

Recevez chaque mois les conseils et nouveautés sur le bambou:

bambou bambou-panda

Hey ! :-) Cet article vous est utile ? Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés sur le bambou par mail:

%d blogueurs aiment cette page :