Phyllostachys atrovaginata

Phyllostachys atrovaginata: Un Bambou pour Zones Humides !

Partagez ce contenu à vos amis:

Auteur: Mathieu Gilard

Phyllostachys atrovaginata, autrefois nommé Phyllostachys congesta, est un bambou au port droit et aux chaumes bien verts. Il est aussi connu pour pouvoir pousser dans des sols humides grâce aux canaux aérifères dans ses rhizomes et racines.

Découvrez toutes les caractéristiques du bambou Phyllostachys atrovaginata dans cet article.

Phyllostachys atrovaginata, un phyllostachys vert pour zones humides

Rhizome de bambou Phyllostachys atrovaginata
Rhizome de bambou Phyllostachys atrovaginata
Nom latinPhyllostachys atrovaginata
Rusticité-22°C
ExpositionSoleil, Mi-ombre
Hauteur5-8 mètres
Diamètre des chaumesJusqu’à 6 cm
RhizomesTraçants

Phyllostachys atrovaginata se caractérise par un port droit, des chaumes verts relativement épais pour sa taille, et des branches plutôt courtes qui s’éloignent peu des chaumes. Son diamètre épais à la base par rapport à sa taille donne l’impression qu’il est un gros bambou, même s’il ne dépasse que rarement les 6 cm de diamètre. Ses chaumes verts quant ils sont jeunes grisaillent avec l’âge. C’est un bambou que l’on retrouve assez peu en Europe par rapport aux Etats-Unis où il a été beaucoup plus distribué.

C’est un des rares bambous qui peut avoir un bon développement dans des zones humides. Comme évoqué dans mon article sur les types de sol pour le bambou, celui-ci ne supporte pas l’hydromorphie. Or, la particularité du bambou Phyllostachys atrovaginata est que ses rhizomes et ses racines possèdent des canaux aérifères. Cette caractéristique lui permet de bien pousser dans des zones très humides, où d’autres bambou jauniraient et auraient un mauvais développement. Il se développe également bien dans la plupart des autres types de sol, pas seulement dans les zones humides.

Une autre caractéristique du Phyllostachys atrovaginata est son odeur très agréable et parfumée: Les jeunes pousses émettent une odeur de bois de santal quand on les touche, ce qui lui vaut le surnom de « bambou à encens » aux Etats-Unis. (Whittaker, 2007)

Enfin, Phyllostachys atrovaginata peut être utilisé pour faire une haie haute oui un massif isolé. C’est un bambou à croissance rapide, qui peut donc être le bon choix si vous souhaitez une haie qui monte en hauteur rapidement

Culture du bambou Phyllostachys atrovaginata

Faut-il une barrière anti-rhizomes ?

Il faut bien prendre en compte que les rhizomes du Phyllostachys atrovaginata sont traçants. Il faut donc installer une barrière anti-rhizomes ou creuser une tranchée pour délimiter sa surface de développement. Si vous ne prenez aucune mesure pour limiter le développement des ses rhizomes, ils vont continuer à tracer sous terre jusqu’à rencontrer un obstacle.

Utilisation en terre ou en pot ?

Même s’il peut être cultivé dans un grand pot, on préferera si possible la plantation du Phyllostachys atrovaginata en pleine terre pour qu’il puisse avoir tout l’espace disponible pour son développement.

Les étapes de plantation d’un bambou Phyllostachys atrovaginata

Vous trouverez ci-après les différentes étapes à suivre pour planter un bambou Phyllostachys atrovaginata en pleine terre. Pour tout savoir à ce sujet, vous pouvez aussi lire mon article complet sur la plantation d’un bambou en terre.

  1. Saisir les chaumes du jeune bambou Phyllostachys atrovaginata d’une main et taper d’un coup sec avec l’autre main sur le rebord du pot horticole pour extraire la motte.

  2. Faire tremper la motte quelques minutes dans un bac d’eau si elle est sèche. Si elle est déjà mouillée, vous pouvez sauter cette étape.

  3. Creuser le trou de plantation. Il doit faire 1,5 à 2 fois le diamètre de la motte, et être 4-5 cm plus profond que la hauteur de celle-ci. 

  4. Déposer votre bambou au centre du trou. Vous pouvez l’orienter de la bonne manière si un côté semble plus beau que les autres.

  5. Remettre la terre dans le trou pour le reboucher. Vous pouvez ajouter du terreau pour une meilleure reprise mais ce n’est pas nécessaire.

  6. Si vous plantez au printemps, vous pouvez mettre mettre de l’engrais minéral azoté aux pieds de votre bambou. Ceci permettra d’apporter un boost pour leur implantation.

  7. Arroser avec une bonne pression pour tasser la terre autour du bambou Phyllostachys atrovaginata. C’est une étape importante qui permet d’éliminer les bulles d’air qui pourraient faire pourrir les rhizomes et racines.

  8. Mettre un paillage: Il permettra de conserver l’humidité en été et de protéger les rhizomes du froid en hiver.

Autres entretiens annuels

  • Arrosage: Il faut être bien vigilent sur l’arrosage les premières semaines après la plantation. La fréquence et la quantité d’arrosage vont dépendre du type de terre, de la météo, de l’exposition et de la taille du bambou. Pour savoir s’il faut arroser ou pas, le mieux est de le déterminer à l’œil nu en regardant la terre et en la touchant en surface. Pour plus d’informations je vous recommande la lecture de mon article sur l’arrosage des bambous.

  • Eclaircies: Pour avoir une plantation saine et pour contrôler la densité, il est bien de faire une éclaircie annuelle des chaumes. Cette éclaircie peut se faire idéalement de la mi-automne à la fin d’hiver. On coupera les chaumes les plus anciens, qui ne sont plus utiles pour le transport des éléments nutritifs. (Cf mon article: Pourquoi mon bambou ne pousse pas)

  • Apport d’engrais: Pour une croissance optimale, vous pouvez apporter de l’engrais minéral à votre bambou au début du printemps, juste avant que les turions ne sortent de terre. En effet, la sortie des turions de terre est une étape énergivore du cycle annuel de développement du bambou. Cet apport d’engrais lui permettra d’avoir les nutriments nécessaires à son développement à disposition. L’effet d’un engrais azoté est particulièrement visible au niveau des feuilles: Elles seront plus vertes et donneront ainsi un meilleur aspect général de votre bambou.

  • Amendements organiques: En plus de l’apport d’engrais au printemps, vous pouvez faire un apport organique au début de l’automne. Pour en savoir plus sur ces sujets, vous pouvez lire mon article sur les apports d’engrais au bambou.

Vous connaissez maintenant toutes les caractéristiques du bambou Phyllostachys atrovaginata. Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à le partager !


Partagez ce contenu à vos amis:

2 réflexions sur “Phyllostachys atrovaginata: Un Bambou pour Zones Humides !”

  1. Ping : 10 idées de Bambou pour Cacher un Vis à Vis (avec Photos) -

  2. Ping : Quel Bambou Choisir ? Guide Illustré en 4 points clés -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous appréciez les bambous ? :-)

bambou bambou-panda

Ne manquez pas les dernières nouveautés sur le bambou en France en 2021 ! 

Recevez chaque mois les conseils et nouveautés sur le bambou:

bambou bambou-panda

Hey ! :-) Cet article vous est utile ? Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés sur le bambou par mail:

%d blogueurs aiment cette page :