Semiarundinaria yashadake kimmei

Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’: Un Bambou Jaune et Mince !

Partagez ce contenu à vos amis:

Auteur: Mathieu Gilard

Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ est un bambou aux chaumes longs et minces qui est idéal pour faire un petit bosquet clairsemé associé à un bambou nain, ou pour faire une haie brise-vue.

Dans cet article, vous allez découvrir toutes les particularités du bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’.

Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’, un bambou jaune très effilé

Principales caractéristiques

Semiarundinaria yashadake kimmei
Semiarundinaria yashadake Kimmei (Vallée des bambous)
Nom latinSemiarundinaria yashadake ‘Kimmei’
Région d’origine Sud Japon
Rusticité-22°C
ExpositionSoleil, mi-ombre
Hauteur3-7,5 m
Diamètre des chaumes1-4 cm
RhizomesTraçants

Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ est un bambou traçant dont les chaumes sont longs, fins et jaunes avec des rainures vertes. Ils sont également légèrement arqués. Lorsqu’il est cultivé en plein soleil, les chaumes du Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ peuvent prendre une couleur rougeâtre en automne très jolie. Ses feuilles sont bien vertes, longues et fines.

Il peut être utilisé de différentes manières. Vous pouvez vous en servir pour faire une haie: Ses nombreux chaumes longs et fins constitueront un écran parfait pour faire brise-vue. Il est également bien adapté pour faire un massif dans un jardin, entretenu sous forme cespiteuse, ou sous forme clairsemée. S’il est éclaircit pour faire un massif clairsemé, il pourra bien s’associer à certaines espèces de bambou nain comme Indocalamus tesselatus.

Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ est un bambou très rustique qui peut résister jusqu’à -22°C. Vous pouvez donc le faire pousser sans problème même dans des zones avec des hivers froids.

Semiarundinaria yashadake ou Semiarundinaria fastuosa ?

Lorsque l’on regarde les anciens écrits, on ne trouve pas d’informations sur Semiarundinaria yashadake. C’est normal, car avant Semiarundinaria yashadake était classé comme une variété de Semiarundinaria fastuosa. Cependant, Semiarundinaria yashadake comporte quelques différences morphologiques avec Semiarundinaria fastuosa, ce qui a permis de le classer en espèce différente. Par exemple, il a plus de feuilles, et ses gaines sont davantage pubescentes et non colorées sur les faces intérieures. (Paul Whittaker, 2007)

‘Kimmei’ est un cultivar de Semiarundinaria yashadake. Pour rappel les cultivars s’écrivent toujours entre guillemets et avec une majuscule. Les sous-espèces, les variétés et les formes s’écrivent avec une minuscule.

Comment cultiver Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ ?

Plantation

Vous pouvez planter votre bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei en pot ou en pleine terre. C’est un bambou traçant, donc s’il est cultivé en pot, il devra être dépoté puis divisé régulièrement. Vous pouvez lire mon article sur la plantation d’un bambou en pot pour en savoir plus.

Si vous le plantez en pleine terre, il faut lui trouver une place au soleil ou à la mi-ombre. Les étapes de plantation sont:

  1. Si la motte est sèche avant de planter, il est conseillé de la faire tremper dans un bac rempli d’eau pendant quelques minutes.

  2. Faire un trou de 1,5 à 2 fois le diamètre de la motte, et 4-5 cm plus profond que la hauteur de la motte. Evitez de faire un trou trop profond par rapport à la hauteur de la motte.

  3. Pour retirer le bambou du pot facilement, tapez un coup sec sur le bord du pot.

  4. Mettre la motte du bambou au centre du trou. Pensez à bien l’orienter s’il y a un côté plus beau que l’autre.

  5. Vous pouvez reboucher le trou directement avec la terre ou ajouter un peu de terreau pour améliorer la reprise.

  6. Mettre un petite poignée d’engrais minéral si la plantation est faite au printemps. Ceci favorisera le développement des nouveaux turions.

  7. Arroser en grande quantité votre Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’

  8. Pour conserver l’humidité en été et protéger du froid en hiver, vous pouvez mettre un paillage.

Pour plus d’informations et pou pour voir les photos de chaque étape, vous pouvez lire mon article sur la plantation d’un bambou en pleine terre.

Barrière anti-rhizomes ou pas ?

Les rhizomes du bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ sont traçants. Il est donc indispensable de délimiter l’espace sur lequel vous souhaitez qu’il s’implante en installant une barrière anti-rhizomes ou en creusant une tranchée. Cela vous permettra de contrôler son développement et d’éviter d’être envahit. Si vous préférez avoir un bambou non envahissant, vous pouvez lire mon article sur les bambous non invasifs.

Arrosage

Il est important d’être attentif à l’arrosage durant les premières semaines et mois après la plantation d’un bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ en pleine terre. C’est en particulier le cas si la plantation a eu lieu au printemps ou en été.

En général, la quantité d’arrosage d’un bambou dans les premiers jours et semaines après la plantation est de 2 à 4 litres par jour ou tous les 2 jours lorsqu’il fait chaud et sec.

Mais la meilleure manière de savoir s’il faut arroser un bambou, c’est de regarder la terre à ses pieds. Si la terre est humide en surface, dans ce cas vous n’avez pas besoin d’arroser. Si la terre est sèche dans les 3-4 premiers centimètres, vous pouvez arroser votre bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ de nouveau.

Lorsque le bambou est bien implanté, il pourra survivre même si vous ne l’arrosez pas. Cependant pendant une saison sèche, il peut être toujours bien de l’arroser pour améliorer son aspect et sa croissance.

Pour tout savoir à ce sujet, vous pouvez lire mon article sur l’arrosage du bambou.

Autres entretiens

Enfin, les quelques autres travaux d’entretien que vous pouvez faire à votre bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’ sont:

  • Eclaircir les chaumes en coupant les plus âgés chaque année. Vous pouvez ainsi retirer plus ou moins de chaumes en fonction de l’aspect que vous souhaitez donner à votre bambou. Vous pouvez aussi couper les branches les plus basses pour laisser le bas des chaumes totalement dénudé. Ceci permet d’obtenir un style très graphique à votre plantation.

  • Apporter de l’engrais minéral azoté au printemps. Ceci favorisera la croissance des turions et donnera de belles couleurs à votre bambou. Pour en savoir plus vous pouvez lire mon article sur l’apport d’engrais au bambou.

  • Vous pouvez apporter des amendements organiques à l’automne: compost, tontes de gazon, etc… Ces amendements, après avoir été minéralisés, permettront d’apporter des nutriments aux bambous. Ils permettent aussi d’améliorer la structure de la terre.

Vous savez maintenant tout sur le bambou Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’. Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à le partager sur vos différents résaux sociaux ou à laisser un commentaire.


Partagez ce contenu à vos amis:

3 réflexions sur “Semiarundinaria yashadake ‘Kimmei’: Un Bambou Jaune et Mince !”

  1. Ping : Bambou Jaune: 10 Espèces Magnifiques pour votre Jardin ! -

  2. Ping : 10 idées de Bambou pour Cacher un Vis à Vis (avec Photos) -

  3. Ping : Semiarundinaria fastuosa: Un Bambou Distingué au Port Droit ! -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous appréciez les bambous ? :-)

bambou bambou-panda

Ne manquez pas les dernières nouveautés sur le bambou en France en 2021 ! 

Recevez chaque mois les conseils et nouveautés sur le bambou:

bambou bambou-panda

Hey ! :-) Cet article vous est utile ? Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés sur le bambou par mail:

%d blogueurs aiment cette page :