Partagez ce contenu à vos amis:

Auteur: Mathieu Gilard

Si vous êtes en conflit avec votre voisin car ses bambous envahissent votre terrain (ou qu’ils sont à 2 doigts de le faire), vous êtes probablement à la recherche d’une solution pour éviter l’envahissement.

En réalité, il y a peu de solutions efficaces possibles. Nous allons donc voir dans cet article la seule solution vraiment efficace à mettre en place pour limiter l’envahissement de votre terrain par les bambous de votre voisin.

Tranchée anti rhizomes
Tranchée anti-rhizomes

Faire une tranchée est la solution la plus efficace pour vous protéger de l’envahissement de votre jardin par les rhizomes des bambous de votre voisin.

Rassurez-vous, inutile de faire une tranchée de 5 mètres de profondeur. Les rhizomes des bambous traçants se développent en surface : En général dans les 40 premiers centimètres du sol pour la majorité des rhizomes comme le montre le tableau suivant  tiré d’une étude scientifique. 

Figure: Profondeur du système rhizomes-racines de plusieurs espèces de bambou. Source : Kleinhenz, V et al., 2001 
Figure: Profondeur du système rhizomes-racines de plusieurs espèces de bambou. Source : Kleinhenz, V et al., 2001 

Ainsi, le mieux est de pouvoir faire une tranchée d’environ 60 cm minimum pour être tranquille.

Vous pouvez faire votre tranchée à la main avec une pelle et une pioche si vous n’avez pas très long à faire.

Si vous avez une grande longueur à creuser, vous pouvez aussi contacter une entreprise de travaux agricoles qui pourra utiliser une trancheuse pour vous faire une belle tranchée.

Et si les bambous de votre voisin envahissent déjà votre terrain ?

Si les bambous de votre voisin ont déjà envahi votre terrain, la première chose à faire est aussi de creuser une tranchée.

De cette manière, vous allez couper les rhizomes de l’énergie produite par la photosynthèse de leur poumon « mère » chez votre voisin.

Les rhizomes ont besoin de cette énergie produite par la canopée du bambou ainsi que celle stockée dans les chaumes pour la production des nouvelles pousses.

Bien sûr, même après avoir coupé tous les rhizomes de l’alimentation en énergie de leur peuplement mère, ces derniers feront quand même de nouvelles pousses.

La solution consiste donc à couper ces nouvelles pousses dès que vous en voyez, ce qui finira par épuiser le rhizome privé de photosynthèse, jusqu’à son pourrissement et donc sa mort.

3. L’entretien annuel de la tranchée

Attention, creuser une tranchée n’empêchera pas quelques rhizomes d’essayer de passer chaque année.

Cependant, ce sera beaucoup plus simple de contrôler leur développement ainsi. Chaque année, il vous suffira de couper les nouveaux rhizomes qui tentent de traverser votre tranchée.

Rassurez-vous, 1 à 2 entretiens annuels de votre tranchée suffiront. Les rhizomes de développent principalement en fin d’été-début automne.

Il est important aussi de bien entretenir la tranchée et d’enlever les feuilles pour ne pas qu’un rhizome passe inaperçu à travers cette tranchée 

4. Tous les bambous sont-ils envahissants ?

Attention, tous les bambous ne sont pas envahissants. Il n’y a pas de risque que les bambous de votre voisin envahissent votre jardin si ce sont des bambous non traçants.

En effet, on peut diviser les bambous en 2 types en fonction de la morphologie de leurs rhizomes:

Les bambous non traçants

Fargesia robusta
Exemple de bambou non traçant: Fargesia robuste

Les bambous non traçants que l’on appelle aussi bambou « cespiteux » ont des rhizomes pachymorphes qui se développent très peu horizontalement.

Ils forment des touffes et sont souvent utilisés pour être mis en pot ou en jardinière.

Les bambous cespiteux que l’on retrouve le plus en pépinière sont ceux du genre Fargesia. Si votre voisin a un bambou Fargesia, tant qu’il n’est pas planté à moins de 2 mètres de votre grillage, vous n’aurez aucun problème de votre côté du terrain.

Les bambous traçants

Haie de bambous noirs
Exemple de bambou traçant: Le Phyllostachys nigra

Les bambous traçants ont des rhizomes « leptomorphes » qui se développent horizontalement sur plusieurs mètres. Tant qu’ils ne sont pas arrêtés par un obstacle, ils continueront d’avancer.

Les bambous traçants que l’on retrouve le plus en pépinières en France sont ceux du genre PhyllostachysVous pouvez donc directement demander à votre voisin et vous serez fixé.

Si votre voisin a mis en terre des bambous Phyllostachys sans faire de tranchée et sans mettre de barrière anti-rhizomes, dans ce cas ils vont inévitablement envahir votre jardin.

5. Tirer avantage de l’envahissement de son jardin par les bambous du voisin

Enfin, la plupart des personnes dont le jardin se fait envahir par les bambous de leur voisin n’y voient strictement aucun avantage.

Pourtant, saviez-vous que la plupart des espèces de bambou produisent des pousses comestibles ?

Le bambou est une source d’alimentation inépuisable et totalement inexploitée en Occident depuis presque toujours.

Pourtant, la pousse de bambou est un aliment très bon pour la santé et riche en nutriment.

Au lieu de seulement détruire chaque année les nouvelles pousses de bambou de votre voisin qui se développent dans votre jardin, vous pouvez tout simplement les récolter et les manger !

Si celà vous intéresse, je vous conseille la lecture de mon article « Avant de manger du bambou: Ce que vous devez savoir« .

Vous savez maintenant ce que faire si les bambous de votre voisin envahissent votre jardin. N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu.

Vous pouvez aussi laisser un commentaire, j’essaierai de vous répondre au mieux.

Mathieu


Partagez ce contenu à vos amis:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.